Association Culturelle Sauvegarde du Patrimoine de l’église Sainte Madeleine

Les BOUSBOTS - 20/21 juin 1575

Au temps de la réforme, en 1575, les parpaillots (les réformés) firent une attaque surprise contre Besançon par le quartier Battant. Ils arboraient pour étendard un bot, en vieux français, un crapaud. En fichant un bot au bout d’une pique, ils comparaient les papistes à cette sale bête et montraient ce qu’ils feraient d’eux. Mais ceux de Battant, pour bouter l’adversaire, n’eurent pas besoin d’appeler la garnison. Avec les faux, les houes et ce qui leur tomba sous la main, ils se ruèrent contre l’insultant étendard, aux cris de « sus, sus aux bots » ! Pousse le bot ! pousse-bot ! Ce mot pousse-bot fut transformé en Bousbot. L’année 1575 sera dorénavant qualifiée d’année de la Surprise. Un corps de garde fut installé sous le portail latéral de la Madeleine, d’où il pouvait surveiller les abords du pont. Le Processionnal de l’insigne Eglise et Collégiale Sainte-Madeleine, daté de 1750, comprend les festivités concernant l’anniversaire de la libération de la cité bisontine lors de l’irruption des protestants en 1575. 

les-bousbots

 

 

Association Patrimoine Sainte Madeleine

 Espace Associatif - Bains Douches
1, rue de l'Ecole
25000 Besançon

Haut de page